Prendre soin de soi après un burn out avec la naturopathie

naturopathie et burn out (2)

Qu’est-ce que la naturopathie ? En quoi la naturopathie peut-elle vous aider à remonter la pente du burn out ? Dans cet article vous trouverez des ressources naturelles pour prendre soin de vous et remonter la pente du burn out. Séverine, naturopathe et autrice du blog healthyandhappynaturopathie vous donne des astuces dans cet article.


DEFINITIONS : NATUROPATHIE ET BURN OUT

Le burn out

Le burn out est un concept aux multiples définitions dont aucune ne peut prétendre en faire la synthèse. C’est un état d’épuisement mental, émotionnel et physique dans lequel les mécanismes d’adaptation face au stress intense et répété se consument sous l’effet de tensions subies dans le cadre professionnel ou personnel (burn out parental).

Plus d’information dans cet article : 8 définitions pour mieux comprendre le burn out

La naturopathie

Selon l’Organisation Mondiale de la Santé, la naturopathie est une médecine traditionnelle qui englobe « un ensemble de méthodes de soins visant à renforcer les défenses de l’organisme par des moyens considérés comme naturels et biologiques ».

La naturopathie prend ainsi tout son sens pour accompagner, en complément d’un suivi médical et/ou psychologique, les personnes effondrées physiquement et psychiquement suite à un burn out.


LES MECANISMES PHYSIOLOGIQUES DU STRESS : LES SYNDROME GENERAL D’ADAPTATION

Le stress n’est pas mauvais en soi. Il a depuis toujours assuré la survie de l’humanité. Il permet avant tout une grande libération d’énergie en cas de danger imminent. C’est la réponse « fuite ou combat » (« fight or flight response », processus découvert en 1915 par le physiologiste Walter Bradford Cannon) devant une situation perçue comme menaçante.

L’un des premiers médecins à s’être intéressé au stress est le Dr Hans Selye. Il le définit comme un état se manifestant par un syndrome spécifique et se composant de tous les changements induits non spécifiquement dans un système biologique. Dans un article intitulé « A syndrom produced by diverse noxious agents » publié en 1936 dans la revue américaine « Nature », il décrit le concept du « syndrome général d’adaptation ». Celui-ci se déroule en trois phases :

  1. la réaction d’alarme
  2. la phase de résistance
  3. la phase d’épuisement

La phase d’épuisement se produit lorsque l’organisme, débordé et sollicité en permanence par la situation de stress qui se prolonge et s’intensifie, ne réussit plus à mobiliser ses ressources et s’épuise. Il ne peut plus faire face aux agressions en raison de leur intensité et craque.

Le burn-out est le dernier stade de la phase d’épuisement. Les réserves psychiques et biologiques sont épuisées. Les cellules ne sont plus suffisamment bien nourries. Les stocks de sérotonine, dopamine et cortisol sont épuisés. L’acidose tissulaire s’est installée. Les glandes surrénales sont affaiblies. La personne est déminéralisée, vidée de toute énergie.

La naturopathie, à travers le rééquilibrage alimentaire, l’aromathérapie et des conseils d’hygiène de vie peut aider à contrer ces effets néfastes du burn out.

Pour en savoir plus sur le syndrome général d’adaptation et les hormones en cause, lisez cet article : burn out et hormones


LES TROUBLES ASSOCIES AU BURN OUT

Manifestations physiques et psychiques du burn out

Les manifestations physiques du burn out sont marquées en premier lieu par l’épuisement physique et la fatigue, mais d’autres symptômes majeurs peuvent s’exprimer :

  • infections plus fréquentes : rhume, grippe, otite, sinusite…
  • troubles du sommeil : difficultés d’endormissement, réveils nocturnes ou précoces…
  • troubles musculo-squelettiques : maux de dos, douleurs et contractions musculaires douleurs articulaires, lombalgies, cervicalgies, crampes, impression de ne pas pouvoir respirer à fond ou d’avoir le souffle court, tremblements…
  • manifestations cardiovasculaires : poussées d’hypertension, palpitations, douleurs dans la poitrine…
  • troubles gastro-intestinaux : perte d’appétit, anorexie, épisodes boulimiques, perte ou prise de poids, ulcères, digestion difficile, douleurs dans l’abdomen, coliques, diarrhées, nausées…
  • troubles de la sphère neurologique et hormonale : céphalées, perte d’équilibre, vertiges, tremblements, troubles sensitifs, sueurs inhabituelles, baisse d’énergie, déséquilibres hormonaux…

Pour aller plus loin, lisez cet article : les symptômes du burn out

L’épuisement émotionnel revêt différents aspects :

dysfonctionnements psychiques :

négation des échecs, oubli de soi, perte du sens de l’humour, indifférence, désintérêt, dépersonnalisation, manque d’assurance, indécision, insatisfaction, impatience, diminution de l’estime de soi, anxiété, sentiment d’impuissance, sentiment de culpabilité…

symptômes émotionnels pouvant être masqués :

irritabilité, cynisme, absence d’émotions, accès de colère, crises de larmes, hypersensibilité et nervosité accrues, angoisses, anxiété, excitations, agitation, tristesse, manque d’entrain, baisse de libido…

symptômes intellectuels :

difficulté de concentration, distraction, erreurs fréquentes, pertes de mémoire, difficulté à réaliser plusieurs tâches à la fois, oublis, difficultés à prendre des initiatives, confusion, sentiment d’impuissance et d’incompétence professionnelle…

symptômes comportementaux :

modification ou aggravation des conduites alimentaires, apparition de comportements violents et agressifs, attitudes négatives, ressentiment et hostilité à l’égard des collaborateurs, perte ou distorsion des valeurs, isolement social (repli sur soi, difficulté à coopérer), comportements addictifs (consommation de produits calmants ou excitants tels que café, tabac, alcool, somnifères, anxiolytiques ou cyberaddiction ou addiction au sport, au sexe…)


LA NATUROPATHIE, UNE ALLIEE PRECIEUSE DE LA VITALITE POUR REMONTER LA PENTE DU BURN OUT

nutrition et burn out

La naturopathie, une « éducation à la santé ».

Elle préconise l’adoption d’une meilleure hygiène de vie. Elle s’adapte aux besoins de chacun.

Elle se base sur trois piliers :

  • une alimentation saine et équilibrée
  • la gestion du stress et l’accueil des émotions
  • la pratique d’une activité physique.

Elle propose une approche globale de la personne par des techniques naturelles telles que le rééquilibrage alimentaire, l’utilisation de plantes (phytothérapie), l’utilisation d’huiles essentielles (aromathérapie) ou encore la mise en place de techniques de respiration

La naturopathie en accompagnement d’une approche médicale

La naturopathie peut venir en accompagnement d’une approche allopathique (médicaments), mais le naturopathe n’est pas médecin. Seul un médecin est en mesure de poser un diagnostic sur un état de santé. Le naturopathe n’interfère jamais dans le traitement médical.

Le naturopathe personnalise ses conseils. Il n’existe pas de protocole standard pour accompagner une personne en burn out. Chacune est unique. Les recommandations seront personnalisées à son vécu, à ses symptômes et à son terrain.

Base N°1 de la naturopathie : une alimentation saine et équilibrée

Adopter une alimentation saine, c’est choisir idéalement des produits locaux, de saison, issus de l’agriculture raisonnée ou biologique dans le but de pas intoxiquer davantage l’organisme avec des métaux lourds, des pesticides ou encore des perturbateurs endocriniens. C’est aussi privilégier autant que possible le « fait maison » aux plats tout prêts ou transformés souvent trop salés ou trop sucrés.

Hippocrate, père fondateur de la médecine, disait déjà il y a plus de 2000 ans : « Que ton aliment soit ton médicament ». L’organisme humain est une machine qui fonctionne merveilleusement bien à condition qu’on lui fournisse le bon carburant et qu’on respecte son rythme.

Le rééquilibrage alimentaire est une technique majeure de la naturopathie. Il consiste à apporter des aliments de bonne qualité nutritionnelle.

A titre d’exemple, la confiture contient des calories « vides ». Elle n’est composée que de sucres. Les vitamines et les minéraux des fruits sont inexistants du fait du mode de cuisson. Elle n’est pas intéressante du point de vue de la nutrition. Il vaut mieux la remplacer par de la purée d’amandes qui apporte du sucre avec un index glycémique moyen, mais aussi des minéraux et du bon gras.


OUTIL DE NATUROPATHIE FACE AU BURN OUT 1 : LES REEQUILIBRAGES ALIMENTAIRES

clip_image006

Les compléments alimentaires pour faire face aux carences créées par le burn out

Dans le cas du burn out, l’organisme est épuisé. Les carences sont nombreuses.

Il est primordial de corriger les déficits nutritionnels en revitalisant le terrain de la personne. Souvent les seuls apports alimentaires sont insuffisants, rendant indispensable la prise de compléments alimentaires en cure, d’autant plus qu’à ce stade, il est souvent difficile également pour la personne de se faire à manger car cela lui demande de gros efforts.

La prise en charge des carences alimentaires concerne à la fois la macro-nutrition (protéines, lipides et glucides) et la micro-nutrition (vitamines et minéraux).

Les protéines

Les protéines participent au renouvellement cellulaire et notamment au niveau du tissu musculaire, de la peau et du tissu osseux. Mais elles contribuent également à de nombreux métabolismes biologiques. Elle servent à fabriquer des neurotransmetteurs, des hormones, des enzymes, des anticorps…

Les protéines se trouvent dans des aliments d’origine animale (viande, poisson, oeuf…) ou végétales (céréales, légumineuses, algues, oléagineux…).

La dopamine, dont le niveau est complètement à plat après le burn out, a besoin par exemple de phénylalanine pour être synthétisée. C’est un acide aminé (une brique de protéine) essentiel, c’est-à-dire que le corps ne sait pas le fabriquer à partir d’autres acides aminés. On trouve la phénylalanine dans la dinde, le veau, les oeufs, la spiruline…

La sérotonine, tout aussi épuisée lors du burn out a besoin par exemple de tryptophane pour être synthétisée. C’est un autre acide aminé essentiel que l’on trouve dans le chocolat noir, les amandes, la banane, la levure de bière

Les lipides

Les lipides sont les constituants majeurs des membranes cellulaires et des cellules du système nerveux. Ils assurent également le transport de certaines vitamines et la synthèse d’hormones (œstrogènes, testostérone, cortisol…).

Les omégas 3 sont des acides gras essentiels que l’organisme ne sait pas synthétiser. Leur apport dans l’alimentation doit être quotidien. Ils sont anti-inflammatoires.

On les retrouve dans les huiles de première pression à froid de chanvre, de colza, de noix…, dans les poissons gras (anchois, harengs, sardines, saumon…), dans les oléagineux (amandes, noisettes, noix…) ou les graines (chia…).

Les glucides

Les glucides assurent principalement un rôle énergétique, mais ils permettent également la régulation de l’appétit et la disponibilité du tryptophane (précurseur de la sérotonine) dans l’organisme.

Le point de vigilance se situe sur les glucides. Les sautes d’humeur, les angoisses, l’irritabilité et la fatigue chronique peuvent être dues à des baisses de la glycémie. Les aliments à index glycémique faible ou modéré sont à privilégier afin de contrôler les mécanisme d’’hypoglycémie réactionnelle.

Les fruits et légumes

Les fruits et les légumes sont riches en nutriments, vitamines, minéraux, antioxydants. Ils devraient idéalement représenter la moitié de l’assiette, crus ou cuits légèrement (al dente à la poêle ou à la vapeur douce) selon la tolérance de chacun.

Chaque couleur de fruit ou de légume est associée à des antioxydants particuliers. Le mieux est de manger des assiette colorées tous les jours !

Le bon aliment au bon moment de la journée

L’alimentation basée sur la chronobiologie permet d’apporter les nutriments essentiels au moment de la journée où ils seront le mieux assimilés. Cette façon de manger est particulièrement adaptée pour lutter contre la fatigue, favoriser la récupération et optimiser le fonctionnement de l’organisme.

Elle consiste, par exemple, à prendre un petit-déjeuner salé riche en protéines et en bon gras afin d’éviter les yoyos glycémiques sur la journée : pain complet, oeuf, jambon, fromage…

Le magnésium, le minéral anti-stress !

Dans le cas du burn-out, les réserves en magnésium sont épuisées. C’est le minéral anti-stress par excellence. Il intervient dans plus de 300 réactions biochimiques, notamment dans le métabolisme des glucides et des protéines, la transmission neuromusculaire ou la la synthèse des neurotransmetteurs et la modulation de leur activité, en particulier le stockage de la noradrénaline dans les cellules nerveuses.

On trouve le magnésium dans les aliments complets (pain, pâtes, riz…), les oléagineux (amandes, noisettes, noix…), la levure de bière

Une cure de magnésium est toujours justifiée lorsque l’on est stressé. Néanmoins toutes les sources de magnésium ne se valent pas en terme d’assimilation intestinale. Les formes telles que le bisglycinate ou le citrate semblent plus appropriées que le magnésium marin.


OUTIL DE NATUROPATHIE FACE AU BURN OUT 2 : L’AROMATERAPIE

lavande et burn out

Avant de se tourner vers les huiles essentielles, il est essentiel de bien se renseigner, voire de se faire aider par un spécialiste. En effet, une goutte d’huile essentielle est extrêmement riche en principes actifs dont certains sont toxiques à haute dose.

L’aromathérapie peut venir soutenir l’épuisement dû au burn out, c’est le cas de l’épinette noire ; ou favoriser la détente et la relaxation, c’est le cas de la lavande vraie ou de l’ylang ylang.


OUTIL DE NATUROPATHIE FACE AU BURN OUT 3 : LA PHYTOTHERAPIE

Les plantes adaptogènes accroissent de manière générale et non spécifique la résistance de l’organisme. Elles exercent une influence régulatrice des fonctions physiologiques. Elles procurent ainsi un effet général tonifiant et sont tout à fait indiquées quand le corps est fatigué.

Ginseng, éleuthérocoque, griffonia, rhodiole, ashwagandha, tulsi… chacune de ces plantes est adaptée à une situation en particulier.


OUTIL DE NATUROPATHIE FACE AU BURN OUT 4 : L’ACCUEIL DES EMOTIONS

clip_image010

Un rendez-vous chez un naturopathe ne remplacera jamais une consultation chez un psychologue ou un psychanalyste. Néanmoins, il peut vous aider à mettre des mots sur vos maux.

Dans le cas du burn out, la somatisation est fréquente. Les émotions refoulées s’expriment par l’intermédiaire du corps. Se faire de la bile, en avoir plein le dos, avoir la gorge nouée… autant d’expressions qui transcrivent physiquement un mal-être mental. Le naturopathe accompagne son client dans le décryptage symbolique des symptômes qui le touchent.


OUTIL DE NATUROPATHIE FACE AU BURN OUT 5 : L’ACTIVITE SPORTIVE

En état de stress, la respiration devient superficielle, souvent thoracique. L’oxygénation est essentielle pour donner de l’énergie à l’organisme et éliminer les toxines.

La reprise progressive d’une activité physique modérée et source de plaisir est conseillée quand la personne se sent prête : randonnée, tai chi, yoga, danse… Et pourquoi ne pas commencer tout simplement par de petites balades dans la nature pour se reconnecter et se ressourcer au contact des éléments ?


CONCLUSION

Adopter une nouvelle hygiène de vie peut être difficile à envisager pour certains. Souvent un accompagnement global et multidisciplinaire est nécessaire après un burn out (sophrologie, EMDR, acupuncture, réflexologie, méditation, hypnose…).

Pour avoir des idées pour se faire du bien après une burn out, rendez-vous la catégorie “rebondir” de ce blog.

La naturopathie est susceptible de potentialiser l’effet des autres méthodes. Comment récupérer physiquement et psychiquement après un burn out si l’on fournit du carburant de mauvaise qualité à cette formidable machine qu’est le corps humain ?

Une alimentation pleine de vitalité, de nouveaux outils pour faire face au stress sont ainsi des pistes à explorer pour retrouver toute son énergie après un burn out.

Et vous, qu’est-ce que cet article vous a inspiré ? Avez-vous déjà testé la naturopathie ? Si oui, partagez nous ce que la naturopathie vous a apporté face au burn out dans les commentaires.

Vous pensez que cet article serait utile à quelqu’un ? N’hésitez pas à lui faire suivre ou à le diffuser sur vos réseaux sociaux.

Crédits photo : Pixabay : StockSnap, ExplorerBob, MireXa, Pexels

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

17 réflexions sur « Prendre soin de soi après un burn out avec la naturopathie »

  1. Bonjour, merci beaucoup pour votre article, il est très complet et intéressant. J’aime beaucoup la naturopathie, j’ai hâte d’appliquer vos conseils 🙂 Bonne continuation. Sarah

  2. Un article très complet. De mon point de vue, la naturopathie repose plutôt sur 5 piliers toutefois : l’alimentation, la gestion du stress et des émotions, le sommeil, l’activité physique et le sens de sa vie.

    Quoi qu’il en soit, il est important qu’une personne en burnout, en remontant la pente, prenne conscience que son hygiène de vie est à remettre en question selon ces axes de travail justement.

  3. Merci pour cet article très clair et très complet. Je n’ai jamais testé la naturopathie mais cela donne envie d’essayer, avant même que le stress ne soit trop envahissant 🙂
    J’ai beaucoup travaillé avec l’hypnose, que je trouve très bénéfique également (en lien bien sûr avec un avis médical), mais l’approche plus “physique” qu’apporte la naturopathie me semble très complémentaire.
    Bonne continuation

    • Merci Gaël pour ce retour! Oui je trouve effectivement que l hypnose est aussi un outil très utile pour remonter la pente du burn out et prendre soin de soi.

  4. Merci pour ton article très intéressant, j’ai moi-même fait un burnout en 2019 et cela fut très dur. Aujourd’hui, je suis un rééquilibrage alimentaire et je partage mon expérience sur mon blog pour perdre du poids, rien à voir avec le burnout pourtant je peux voir les effets positifs de ce changement alimentaire sur mon niveau d’énergie ainsi que mon moral, tout est lié en fait 😊

  5. Merci pour cet article de qualité.
    Je parlais justement de burnout samedi avec un proche qui se demandait s’il n’était pas en train d’en faire un.
    Le burnout touche tellement de monde maintenant que savoir qu’on peut aussi utiliser des solutions naturelles en complémentarité des thérapies fait du bien.

    Belle journée à toi !
    Caroline

  6. Bonjour Astrid, merci pour cet article; c’est effectivement grâce à ces 3 piliers que je suis sortie de mon dernier épisode de burn out… pour aider et rebooster mon corps, j’ai fait une cure de magnésium et vitamines et me suis remise à la cuisine un peu avec de nouvelles recettes (pour me donner envie). J’ai l’habitude de faire un retour sur mes émotions et avec cet épisode, j’ai repris l’écriture thérapeutique qui m’a beaucoup aidée à faire sens de tout ça. J’ai également commencé de nouveaux cours de danse qui m’ont reconnectée à ma joie naturelle et me font beaucoup de bien chaque semaine! Bon courage à tous ceux qui traversent une période difficile et n’oubliez pas: il y a toujours de l’espoir alors tenez bon et prenez soin de vous!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *