5 astuces pour être performant sans s’épuiser : zen et productif après un burn out

performance sans s'épuiser

Comment faire pour être performant sans s’épuiser ? Comment faire pour être zen et productif à la fois ? Est-ce d’ailleurs une bonne idée de vouloir renouer avec la performance et la productivité après un burn out ? Pour en savoir plus, lisez cet article !


DOIT-ON ABANDONNER L’IDEE DE PERFORMANCE ET DE PRODUCTIVITE APRES UN BURN OUT ?

Le rejet de la performance et de la productivité après un burn out

Lorsque l’on a vécu un burn out, on a souvent beaucoup exploré la performance et la productivité. Certains sont même sans doute devenus des experts de la productivité face à la charge de travail immense qu’ils avaient à gérer. Alors voir ces mots “performance”, “productivité” génère parfois une réaction presque allergique.

Nous sommes donc tentés de penser que la performance, nous n’en voulons plus ou ce n’est plus pour nous. Parfois ce n’est pas nous qui le disons, mais notre entourage qui nous y encourage : “Tu es trop à fond”, “il faut que tu lâches un peu”, “ y a d’autres choses dans la vie que le boulot”, “il faut que tu revoies tes priorités”.

Abandonner la performance, c’est passer à côté du bonheur

Pourtant pour beaucoup d’entre nous une vie sans s’impliquer, c’est fade, morne, ça n’a pas de goût. Comme le dit Gaëlle Baldassari dans son interview, elle avait essayé après son burn out de ne plus trop avoir de vagues émotionnelles, de ne plus en trop en faire, comme dans un tunnel dont il ne fallait pas toucher les bords. “Mais la vie dans le tunnel, c’est chiant”, nous dit-elle.

En fait, abandonner la productivité, la performance, l’implication, nous protège de l’épuisement mais nous prive aussi de toutes les sensations de flow quand nous sommes à fond dans une activité qui nous passionne, de la fierté d’avoir relevé un défi, du sentiment d’être utile quand nous nous impliquons dans un projet qui a du sens pour nous. Et s’impliquer, donner de soi pour des sujets importants pour nous, est en fait un des piliers essentiels au bonheur, selon Martin Seligman. Je vous en parle dans cet article “Du job qui vous épuise au job qui vous fait vibrer“.

Il serait donc dommage de passer à côté du bonheur pour se protéger de vivre une rechute de burn out. 

Ce n’est pas l’envie d’être performant ou productif qu’il faut fuir, mais la pensée que nous devons le faire

L’erreur que nous faisons en fuyant la performance est que nous confondons notre envie de nous impliquer avec l’injonction extérieure de devoir être performant. Ce n’est pas l’envie d’être productif ou de réussir qu’il faut éviter, mais la pensée que nous devons le faire.

Dans les profils des candidats au burn out, on retrouve beaucoup de perfectionnistes, mus par l’injonction de devoir être parfait. En accompagnement de coaching, nous travaillons sur ce “sois parfait” qui pousse ces personnes à faire beaucoup plus qu’il ne faudrait. Mais ce n’est pas l’envie de bien faire qui est mauvaise, mais la pensée que s’ils ne font pas parfaitement, ils ne sont pas quelqu’un de bien. C’est donc sur le regard de l’autre que nous travaillons au final. Dans l’article “être soi pour déployer son leadership“, j’y aborde en quoi lâcher l’injonction de perfection permet d’être plus performant et plus impactant au final.

Pour aller plus loin, lisez les articles suivants :

Et si “être” et “faire” étaient intimement liés ?

Hier j’écoutais Métamorphose, le podcast d’Anne Ghesquière, fondatrice du magazine Féminin Bio. Elle y interview David Laroche, coach et conférencier expert de la performance. Une discussion intéressante s’est engagée sur l’être et le faire. Faut-il se s’ancrer “dans l’être” ou “dans le faire” ? “En fait les deux sont intimement liés”, nous répond le coach. Et si “Etre Zen”, était en fait intimement lié au “Faire” auquel nous invite la Productivité ?

Alors comment faire pour être performant sans s’épuiser ? Comment faire pour être zen et productif à la fois ? Comment faire pour pouvoir donner de soi tout en respectant ses besoins ? Vous trouverez dans la suite de cet article 5 astuces que j’utilise au quotidien pour être performante sans m’épuiser, pour être zen tout en étant productive.

Cet article participe à l’événement “Comment être zen et productif au quotidien” du blog Habitudes Zen qui propose d’ailleurs 7 habitudes à mettre en place pour être serein au quotidien.


5 ASTUCES POUR ETRE PERFORMANT SANS S’EPUISER : ZEN ET PRODUCTIF

Astuce 1 pour être performant sans s’épuiser : alterner les moments de pause et d’intensité

N’avez-vous jamais fini une journée épuisé avec l’impression d’avoir fait beaucoup de choses sans pourtant avoir réellement avancé ? Et si la pause était la solution pour être vraiment efficace et concentrer ses efforts sur ce qui est vraiment important ? Dans cet article sur le slow working, j’aborde 3 bénéfices que l’on obtient en ralentissant pour augmenter sa productivité :

  • Ralentir pour diminuer la pression, mieux réfléchir et augmenter sa performance
  • Ralentir pour mieux s’organiser et aller à l’essentiel
  • Ralentir pour prendre soin de soi et tenir dans la durée

D’ailleurs, ce qui fait que nous nous épuisons n’est pas notre intention de performance, mais le fait que nous oublions de respecter nos besoins de pause. Un proverbe Tibétain nous dit “Si tu écoutes ton corps lorsqu’il chuchote, tu n’auras pas à l’entendre crier.” Alors écoutons nous un peu plus et faisons une pause dès que nous en avons besoin. Nous pouvons d’ailleurs lâcher notre culpabilité d’être moins productif temporairement, puisque nous avons vu qu’en définitive cela servait notre performance. Pourquoi ne pas instaurer un rituel de pause régulier ?

Pour aller plus loin, voici 3 articles sur le sujet de la pause :

Mais comment s’organiser pour faire des pauses quand notre agenda est déjà surbooké ? Je vous invite à lire l’astuce suivante pour y trouver une piste.

Astuce 2 pour être performant sans s’épuiser : Faire le minimum nécessaire avec la règle du 80/20 ou Loi de Pareto

Savez-vous que seuls 20% de nos efforts fourniraient 80% du résultat ? Et que donc 80% de notre temps passé ne servirait que 20% du résultat ? C’est ce que l’on appelle La loi de Pareto ou encore la règle du 80/20. Et si nous nous concentrions sur les 20% qui sont essentiels ?

Une vigilance toutefois, cette règle ne sert pas à produire plus en moins de temps.  Enchaîner quatre activités centrées sur les 20% essentiels est épuisant à la longue et ne servira pas votre objectif d’être zen et productif. Au contraire, libérer les 80% qui génèrent peu de résultats vous permet de vous ménager une pause, faire ce qui nous fait plaisir, profiter de la vie !

Astuce 3 pour être performant sans s’épuiser : se concentrer sur ce qui est vraiment important et le mettre en premier dans son agenda

Un des outils de performance que j’aime le plus est celui des “gros cailloux. Je vous en parle dans cette capsule du challenge “21 jours pour prendre soin de soi” (cliquez sur le lien pour voir la vidéo).

L’idée de fond est la suivante : si nous passons notre temps à réaliser toutes les petites choses que nous devons faire en premier, il n’y aura jamais de place pour ce qui est vraiment important pour nous. Si nous voulons être productifs, commençons par identifier ces gros cailloux (ce qui est vraiment important pour nous) . Puis mettons les en premier dans notre agenda.

Parfois ce qui nous empêche de mettre ces gros cailloux en premier dans notre agenda, c’est que nous avons peur. Justement parce que cette tâche représente un enjeu important, nous la repoussons. Soit nous ne faisons rien, soit nous nous affairons à faire tout un tas d’autres choses (les petits cailloux) pour combler l’espace vide et nous conforter dans l’idée que nous n’avons pas le temps de faire cette chose si importante à nos yeux. Pour avancer face à la procrastination, lisez l’astuce suivante.

Astuce 4 pour être performant sans s’épuiser : 1, 2, 3, 4, 5 GO pour arrêter la procrastination

Etes-vous déjà resté bloqué devant une tâche sans réussir à l’accomplir, tenaillé par la peur qu’elle génère ? Nous usons alors notre énergie à penser, repenser ce que nous devons faire comme pour nous préparer encore mieux. Comme par exemple ce mail que nous devons envoyer à notre chef ou cet appel à un client important ? Dans ces moments-là nous ne sommes ni zen, ni productifs.

Face à la peur, le secret c’est l’action. C’est un gros caillou, il fait partie des 20% qui génèreront le plus de résultats. Il faut donc y aller. Pour cela, j’utilise le “1, 2, 3, 4, 5, GO”. Je compte jusqu’à 5 et GO je fais l’action. C’est comme cela que j’ai publié mon premier article de blog, envoyé des emails à des personnes que je souhaitais interviewer, appelé des directeurs d’établissements de soin pour leur parler du coaching solidaire pendant le confinement etc… Ne perdons plus de temps à avoir peur, sautons à l’eau ! GO !

Astuce 5 pour être performant sans s’épuiser : rester focALISE avec le Pomodoro

Enfin, une des attitudes qui use notre énergie et nuit à notre performance est l’habitude du multi-tâche. D’après cet article de Cadreo, Sune Carlson mentionne dans son ouvrage “Executive Behavior” qu’un “travail réalisé en continu prend moins de temps et d’énergie que lorsqu’il est réalisé en plusieurs fois”. Or un cadre serait interrompu en moyenne toutes les 12 minutes et il nous faudrait plus de 3 minutes après chaque interruption pour se re-concentrer. Beaucoup de temps perdu et de fatigue générée par le multi-tâche et les interruptions.

Face à cela, j’utilise le pomodoro ! Une méthode développée par Francesco Cirillo. L’idée est de se concentrer sur une seule tâche à la fois et d’y consacrer 25 minutes, sans interruption. Donc pendant ces 25 minutes, nous ne vérifions pas nos emails, éteignons notre smartphone, nous ne faisons pas de pause pipi ou café etc… Tout notre esprit est concentré sur une action unique. Au bout des 25 minutes, nous pouvons faire une pause de 5 minutes, puis ré-enchaîner sur une autre tâche ou la même pour 25 minutes. Au bout de 4 cycles de 25 minutes, nous pouvons faire une pause plus longue de 15 à 20 minutes.


CONCLUSION

Et vous, pensez-vous que l’on peut être performant sans s’épuiser ? Pensez-vous que l’on peut renouer avec les notions de productivité et de performance après un burn out ?

  • Si cela vous semble difficile, dites-nous pourquoi dans les commentaires.
  • Si vous l’avez vous expérimenté, dites-nous comment vous faites pour être performant sans vous épuiser ? pour être zen et productif à la fois ?

Vous avez aimé cet article ? Dites-le nous dans les commentaires !

Vous pensez qu’il pourrait être utile à une autre personne, faites-lui suivre ou diffusez le sur vos réseau sociaux !

Crédit photo : Pixabay : Rawpixels

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

10 réflexions sur « 5 astuces pour être performant sans s’épuiser : zen et productif après un burn out »

  1. Merci pour cet article. J’ai adopté récemment la technique du pomodoro, et ça change complètement mon quotidien (même s’il me reste du chemin à parcourir avant d’être complètement zen!)

  2. Excellent article que j’ai hésité à lire une fois découvert le titre (car cela me paraissait contradictoire sur un blog qui aide à mieux vivre un burn-out) mais d’entrée la phrase : “Est-ce d’ailleurs une bonne idée de vouloir renouer avec la performance et la productivité après un burn out ?” a tout changé.

    J’aime bcp l’idée de décomposer un problème pour mieux le comprendre et les astuces que tu proposes me sembles très pertinentes (pomodoro notamment).

    Merci Astrid.

  3. Merci pour cet article,
    J’ai souvent l’impression de ne pas avoir assez de temps pour faire tous ce que je souhaite. Et je trouve que les journées sont trop courte.
    Mais ton astuce des gros cailloux a mettre en premier dans l’agenda me semble une bonne approche pour commencer.

  4. Bonjour Astrid, merci beaucoup pour cet article. Votre conseil “lâcher l’injonction de perfection permet d’être plus performant et plus impactant au final” me parle beaucoup 🙂 Pour rester zen, je suis une routine bien-être chaque matin et pour être productive, je m’organise chaque jour pour atteindre mes objectifs 🙂 Hâte de lire votre prochain article. Belle journée. Sarah

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *