Sport de haut niveau et burn-out : le témoignage de Maxine Eouzan

Maxine Eouzan : sport de haut niveau et burn-out

Sport de haut niveau : le burn-out n’est plus un tabou. Maxine Eouzan, athlète de haut niveau et grande gagnante de Koh Lanta, nous explique comment elle a remonté la pente du burn-out.

Maxine Eouzan est journaliste sportive, athlète de haut niveau et la grande gagnante de Koh Lanta, les armes secrètes en 2021. Pourtant son parcours n’a pas toujours été si rose. En 2016, en pleine carrière sportive, elle est contrainte de s’arrêter juste avant les Jeux Olympiques de Rio pour cause de burn-out. Elle vous raconte dans cette interview cet épisode sombre de sa vie et comment elle a fait pour remonter la pente du burn-out et transformer cette épreuve en une belle histoire. Pour elle le burn-out ne doit plus être un tabou dans le sport de haut niveau.

Pour rejoindre le groupe Facebook « Burn out : le comprendre, le prévenir, rebondir » et participer en direct aux interview de PartageTonBurnOut, cliquez ici : Groupe Facebook Burn out : le comprendre, le prévenir, rebondir | Facebook


COMMENT LE BURN-OUT EST-IL ENTRE DANS LA CARRIERE DE SPORT A HAUT NIVEAU DE MAXINE EOUZAN ?

Le burn out ET LE SPORT A HAUT NIVEAU : Trop de tout

Je suis passionnée de sport depuis mon enfance, après une carrière en tant que gymnaste, je me suis tournée vers le plongeon. En 2016, à quelques mois de la qualification pour les jeux olympiques de Rio, je me trouve épuisée et décide de tout stopper. Trop de sport, trop de pression, trop de travail, trop de sacrifices, trop de tout.

La peur comme source de stress chronique

Le plongeon est un sport qui est dangereux. J’ai toujours fait des sports à risques. Mais quand on est jeune on ne se rend pas forcément compte de tout cela. C’est en grandissant que j’ai pris conscience des risques en faisant du plongeon. La dernière année je n’en dormais plus la nuit. Je pensais au plongeon que l’allais devoir faire le lendemain. Au début je n’en parlais pas trop et j’avais toujours cette peur au ventre avant chaque plongeon. J’ai accumulé toute cette peur pendant une année. Je n’ai peut-être pas assez communiqué à ce moment-là avec mon entraineur et mes parents. J’ai surement attendu trop longtemps.

QUAND LE STRESS DU BURN-OUT EMPECHE LE SPORT A HAUT NIVEAU

A la fin je ne pouvais même plus faire une simple bouteille. Je n’arrivais plus à m’approcher d’une piscine et me sentir bien. A chaque fois que j’arrivais au bord du tremplin, je me demandais ce que je faisais là.


LES CONSEQUENCES DU BURN OUT POUT LES SPORTIFS DE HAUT NIVEAU

A cause du burn out, je n’arrivais plus à accepter mon corps de femme

J’étais tellement dégoutée du plongeon que j’ai commencé à ne plus accepter mon corps de femme. Je n’arrivais plus à me dire qu’il fallait que je muscle mes jambes. J’avais l’impression de ne plus ressembler à une femme. Je voulais m’affiner, arrêter de prendre de la masse. Même après avoir décidé d’arrêter le plongeon, cette peur m’a poursuivi et il a fallu que je me batte encore avec cela.

La peur de reprendre du poids après l’arrêt du sport à haut niveau

En arrêtant le plongeon, j’avais peur de prendre du poids, comme beaucoup de sportives de haut niveau. J’ai fait trop de sport, de course, j’ai eu des troubles alimentaires à cause de cela. Si c’était à refaire, je me serai entourée de professionnels sur ce point là. J’ai eu des périodes où j’étais très maigre puis je reprenais du poids. Ce yoyo a duré plusieurs années au final.


SPORT A HAUT NIVEAU ET BURN-OUT : L’AVIS DE MAXINE EOUZAN

Le burn-out un tabou DANS LE SPORT A HAUT NIVEAU

Le burn-out fait partie des choses qui sont tabou en France, comme la gestion de l’échec plus généralement. Mais on a tous des moments où cela va moins bien. La vie est faite de montagne russes et il ne faut pas le cacher. Au final bien souvent après un gros échec arrive un moment de lumière. C’est en fait une grande force d’être capable d’admettre que l’on a fait un burnout et que l’on a remonté la pente. C’est que ce j’ai montré en gagnant Koh Lanta.

Oser montrer les jours sombres pour voir en quoi le sport est merveilleux

Aujourd’hui j’interview des sportifs de hauts niveau pour les inviter à parler aussi de leurs échecs. Dans les médias on a l’habitude de voir les sportifs dans leurs beaux jours, mais dans une carrière de sportif de haut niveau il y a aussi beaucoup de jours sombres. Moi ce que je veux faire c’est de montrer que le sport est magnifique, c’est une chance incroyable. Mais il ne faut pas oublier tout le travail qui est en amont et les hauts et les bas qui précèdent les moments de lumière. J’ai à cœur de passer ce message.


COMMENT MAXINE EOUZAN A REMONTE LA PENTE DU BURN-OUT

Le support des proches : crucial pour remonter la pente du burn-out

J’ai été accompagnée dans mon arrêt de carrière avec un psychologue de l’INSEP. Mes co-équipiers voyaient que je n’allais pas bien. J’ai eu plusieurs discussions avec mon coach. Il voyait que je n’étais pas heureuse et ne savait pas comment m’aider. J’ai eu de la chance d’avoir des personnes qui étaient là près de moi au moment où c’est arrivé. Ce support de mes proches a été crucial dans la remontée du burn-out.

se concentrer sur qui va bien

J’avais un autre projet en parallèle du sport : devenir journaliste sportive. Cela m’a permis de rester occupée avec une activité qui me passionnait. J’étais bien entourée d’amis et cela a été très important pour moi. En dehors du plongeon tout allait bien pour moi, c’est en m’appuyant sur ce qui allait bien que j’ai pu rebondir.


LA CAPACITE A SE LANCER DE NOUVEAUX DEFIS, CETTE QUALITE DES SPORTIFS DE HAUTS NIVEAU POUR REBONDIR APRES UN BURN OUT

La faculté à se remobiliser après un échec

J’ai toujours eu cette faculté, grâce au sport, à tout de suite rebondir et me remobiliser après un échec. J’ai toujours besoin d’avoir des objectifs. Ce n’était plus le sport, mais mon métier de journaliste qui m’a passionnée à ce moment-là.

Koh Lanta, un parcours initiatique après le burn-out

Je n’ai pas eu peur de m’épuiser de nouveau en me lançant dans l’aventure de Koh Lanta. C’était un défi dingue, personnel. J’avais besoin de partir loin, seule, de faire le point sur ma vie, de me retrouver loin de tout. J’avais ce recul-là de me dire, vas-y profites-en, apprécie ton expérience là-bas et tu verras bien ce qui se passe. Cet état d’esprit m’a beaucoup servi là-bas. C’était un pari réussi au final, j’ai pris une belle bouffée d’oxygène et rencontré des personnes extraordinaires. Cette expérience m’a aussi permis d’apprendre à relativiser. Je suis rentrée avec plein de réponses aux questions que je me posais.


CE QUE MAXINE EOUZAN RETIENT DE LA TRAVERSEE DU BURN-OUT ET SON IMPACT DANS SA CARRIERE DE SPORTIVE A HAUT NIVEAU

Tous ces petits pépins qui arrivent en chemin, servent trois fois derrière

Au final je ne vois plus du tout le burn-out comme un échec. Je me rends compte que si je n’avais pas fait de burn-out, je n’aurais pas été au Cirque du soleil, je ne me serais pas inscrite à Koh Lanta, je n’aurais pas rencontré mon nouveau compagnon. Je me rends compte que tout cela ce sont des petits pépins qui arrivent en chemin et qui servent trois fois plus derrière. La vie est belle et il y a toujours des trucs bien qui nous arrivent en chemin. N’oubliez pas que pour atteindre des sommets, il faut savoir trébucher en chemin.

Le conseil de Maxine Eouzan pour les personnes qui sont dans le creux de la vague du burn-out

Sortez de chez vous. Ne vous enfermez pas. Aller voir vos amis, les personnes qui tiennent à vous. Osez en parler. On a toujours peur de déranger. Les amis cela sert à cela. Les vrais amis sont là dans les moments difficiles.

Gardez l’esprit positif, gardez le sourire, la vie vous sourira. Transformez ces petits pépins en pépites et avancez.


CONCLUSION

Merci beaucoup Maxine Eouzan pour cette interview sur le sport à haut niveau et le burn-out.

Pour lire d’autres témoignages sur le burn out :

Pour lire d’autres articles sur le sport et le burn-out :

Vous aussi vous avez traversé le burn-out ? Vous vous êtes reconnue dans l’histoire de Maxine Eouzan ? Son message vous a fait du bien ? –> Dîtes-le nous dans les commentaires

Partager l'article :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *